« J’ai peur, il m’a tapée, il est en garde à vue, mais la police va le reconduire chez nous ! »

C’est le 4e cas, au cours des six derniers mois, auquel, l’association Casse ta routine est confrontée. « Comment répondre aux appels au secours de ces femmes qui subissent des violences conjugales ? » Louiza Battoy, médiatrice sociale, veut alerter les pouvoirs publics sur ce sujet sensible : « L’association n’est pas en mesure de les prendre en charge, mais devant des cas d’urgence, nous ne pouvons pas ne pas réagir ! »

Selon la fondatrice de l’association, les mesures d’hébergements immédiats sont inexistantes : « Elles ont eu le courage de déposer des plaintes ou une main courante, elles ont même contacté des structures comme le 115 ou des foyers d’accueil, mais face à la complexité administrative, les rendez-vous longs… Elles se voient contraintes de retourner à leur domicile conjugal. Le 115 peut proposer une nuitée, mais le lendemain, comment fera cette maman avec ses enfants ? Se retrouver à la rue ? »

Louiza Battoy prévient : « il faut garder en tête que la personne est en en danger et qu’elle peut perdre la vie. On sait très bien qu’un coup peut être fatal du jour au lendemain ». Casse ta routine, association de quartier, a tissé des réseaux « les victimes pensent que nous pouvons les aider à trouver un hébergement d’urgence chez des particuliers, car elles ne trouvent pas de solutions immédiates auprès des structures adéquates ». Un élan de solidarité a permis à certaines « une libération rapide. C’était leur dernier recours. »

La solution ? « il faut que les femmes soient entendues rapidement, et ne pas lui dire, alors qu’elle a failli mourir, de rester encore auprès de son mari, car il faut examiner son cas » et de préciser : « il faut des hébergements immédiats, là, tout de suite, pour ne pas les refroidir dans leur démarche. Nous souhaitons un référent pour orienter les victimes. Il faut se souvenir que très souvent leur appel est le point culminant d’une souffrance ».

Dénicheuse de sujets exceptionnels ! Journaliste et photographe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :