Vendredi salle de la Mano, le rendez-vous annuel du Couscous de la rentrée, revêt une symbolique particulière. Quelques semaines après les attentats, la gageure est d’importance  : « on veut tourner la page dans le quartier » indique Louiza Battoy, médiatrice sociale.

En substance, ne pas laisser la place aux amalgames et à la stigmatisation.

Malgré les restrictions préfectorales concernant les rassemblements, celui-ci a été maintenu : « il nous faut avancer, continuer le travail mené sur le quartier avec les associations et les partenaires locaux. »

Les aléas du calendrier accordent « une résonance particulière parce qu’il y a eu les attentats. Ce rendez-vous n’est pas moins nécessaire, s’il n’y avait pas eu les attentats. Ce n’est pas une bande de fanatiques assassins qui va changer quelque chose » relève Pascal Bolo,adjoint au maire de la ville de Nantes.

Pilotée par l’association Casse ta routine, avec le soutien des habitants du quartier nord, cette action rassemble les institutions, les associations pour  : «  la valorisation du quartier, des savoir-faire des Nantais afin de restaurer dans le long terme le mieux vivre ensemble. »  explique Louiza Barroy.

PoliticiensAutour de ce plat convivial et cérémonial, les personnalités politiques sont sensibles à cette démarche :

« je suis présent depuis le début de cette action. Au départ, il s’agissait d’une initiative modeste, qui, aujourd’hui, prend de l’essor, note François de Rugy, président du parti « Écologistes !», on ne peut pas s’empêcher de soutenir les associations de quartier dans cette période actuelle et tout ce qui montre que la vie continue, ou contribue à créer du lien social entre les gens. C’est une bonne chose de montrer que les gens ne sont pas à se terrer chez eux, et gardez le sens de la mesure ».

Il est déjà 13 h 30 le flot des gourmands est attablé, tandis que, côté cuisine, la cadence est effrénée… 200 assiettes à remplir, 30 kg de semoule à rouler, tamiser, passer à la vapeur, depuis deux jours, 20 bénévoles sont en appui, et dans les marmites, le court-bouillon  en ébullition… pas le temps de papoter, juste ces quelques mots lâchés avec fierté  : « il paraît qu’il est encore plus bon cette année  ! » se réjouit un marmiton.

Dénicheuse de sujets exceptionnels ! Journaliste et photographe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :