Article paru sur le magazine Le  Nantais Métropolitain

Des souvenirs teintés aux couleurs d’émotions diverses. Rencontres avec René la doyenne, Delphine, Kélig et Michel qui souhaite garder l’anonymat.

DSC_2585Renée, 89 ans
Mes souvenirs sont loin. Nous avions peu de cadeaux, et des crottes de chocolats parfumées. J’écrivais ma lettre au Père Noël. Il fallait s’appliquer dans l’écriture. Puis, je la déposais auprès de la statue de la Vierge. J’aimais bien Noël, même durant la guerre. Nous allions à la messe qui avait lieu à minuit,il faisait froid, c’était long et je n’avais pas de chaufferette. Ensuite, il fallait s’endormir bien vite, parfois j’entendais du bruit dans l’appartement, et quand venait le matin nous étions heureux… Surtout, ce matin-là, j’avais 7 ans, lorsque j’ai découvert un tricycle bleu, bien plus grand que celui de mes cousins !

DSC_2681

Delphine, 42 ans
Je n’aime pas trop Noël avec ses déballages de cadeaux, d’enfant roi et de surconsommation, alors qu’au coin de la rue tu as des types qui mendient… C’est une vraie contrainte, chaque fois je rêve de m’échapper ailleurs pour éviter Noël. D’ailleurs, celui atypique, dont je me souviens, c’était à l’âge de 16 ans. Nous étions en Afrique du sud, là-bas c’était l’été, nous avions passé toute la journée sur la plage en sandales et en robe de coton. Le soir venu, nous nous sommes retrouvés autour d’un vrai sapin ! C’était extraordinaire ce sapin sous cet hémisphère !

DSC_2683

Kélig, 28 ans
L’an dernier, je n’ai pas pu fêter Noël. Je travaillais tard, et je n’ai pas pu rejoindre ma famille dans les Deux-Sèvres. Je me suis retrouvé seul, avec ma télé et mon plateau traiteur chinois dans un appartement vide de décorations festives. C’était un vrai manque. J’ai pu me mettre à la place de quelqu’un qui n’avait pas de famille ou de personnes seules.

 

DSC_2490Michel, 67 ans
C’est le premier vélo que j’ai eu, lorsque j’avais 9 ans. Un vélo vert. Ce jour de Noël, dans la pénombre de l’appartement, quelque chose rutilait, avec ses chromes et sa sonnette. C’était mon vélo. Pour moi, il s’agissait d’une prise de liberté avec l’idée que ce qu’on demande, on pouvait l’avoir. C’était vraiment magique.

Dénicheuse de sujets exceptionnels ! Journaliste et photographe

One Comment on “Votre Noël le plus marquant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :