Le secret des 28 pages

 

 » L’unique solution durable à la complexité de la crise actuelle est la totale destruction de l’Empire britannique, avec celui des Saoudiens et des subalternes d’Obama. Comment peut-elle être provoquée ? Aucune action simple n’anéantira les structures britanniques séculaires, mais par le biais d’une série d’actions simultanées sur leurs flancs. »

Il ne s’agit pas du dernier scénario de la série Homeland ou d’un nouveau roman apocalyptique, mais la conséquence du rapport de la commission d’enquête américaine sur les attentats du 11 septembre 2001, jusqu’à lors classifié par le gouvernement américain.

Théorie du complot ou réalité ?

Lyndon LaRouche, politicien et polémiste mène la bataille contre l’Empire Britannique qu’il tient pour responsable en intelligence avec l’Arabie saoudite dans l’organisation des attentats du 11 septembre. La clef du secret se cache dans les 28 pages incluses dans le rapport de la commission d’enquête. Une investigation qui incrimine :  » la main royale saoudienne derrière la pire attaque terroriste sur le sol américain dans l’histoire. Les Anglais et les Saoudiens et particulièrement Obama, savent quels secrets peuvent lever ces 28 pages ! » prétend le Comité d’action politique, LaRouche PAC.

Le scénario ?

Après les attaques du 11 septembre, les enquêteurs américains auraient accumulé des quantités de preuves impliquant des hauts fonctionnaires saoudiens, la famille royale saoudienne aux dix-neuf terroristes, dont quinze étaient de nationalité saoudienne. Durant l’enquête : « le FBI, les défenseurs suprêmes de Londres et Wall Street, ont exécuté des camouflages fallacieux pour protéger les Saoudiens et les cercles britanniques qui étaient en définitive derrière les attaques ! » Toujours selon LaRouche PAC, ces protagonistes auraient « facilité les attaques sur New York et le pentagone.«  Ainsi, une logistique financière aurait été révélée impliquant, la Bank of England, le palais royal d’Al Yamamah et la Riggs National Bank à Washington, «  vers les mains des cerveaux saoudiens, et ceux  des deux principaux pirates de l’air à San Diego, Nawaf Al-Hazmi et Khalid Al-Mihdhar. »

DSC_3390.JPG
Campagne d’information à New York

Quelles réactions ?

Selon le Comité d’action politique, LaRouche PAC, les accointances entre George W. Bush, ancien président des États-unis, et celles de la famille Royale saoudienne ne sont pas un secret. « Peut-être que l’Administration de G. Bush a bloqué la sortie des 28 pages pour défendre un associé et un allié politique ? Mais pourquoi alors, le gouvernement d’Obama a-t-il continué à dissimuler ces preuves ? Lors de sa campagne pour la présidence en 2008, Obama avait promis aux membres des victimes du 11 septembre, la déclassification des 28 pages ! « 

En juin 2015, à la conférence de Presse à Washington, D.C., le sénateur Rand Paul a annoncé qu’il présentait un projet de loi, S.1471, pour déclasser les 28 pages de l’Enquête. Relayée par les principaux médias en direct, l’annonce prend une tournure médiatique importante, auprès du public et révèle un besoin urgent de divulguer cette enquête.

En avril dernier, d’anciens hauts responsables américains, invités sur la chaîne américaine CBS News, ont demandé la levée du secret de ces 28 pages intégrées dans le rapport de la commission d’enquête américaine sur les attentats du 11 septembre 2001.

Ne pas fâcher l’Arabie Saoudite

L’enjeu diplomatique et politique est d’importance. Selon France Inter,  le projet de loi serait validé en juin prochain. La levée du secret des 28 pages permettrait aux familles endeuillées du 11 septembre, d’assigner en procès un gouvernement étranger et notamment la famille royale saoudienne. Le ministre des Affaires étrangères saoudien a menacé, confirme le New York Times, de vendre près de 750 milliards de $ dans des titres du Trésor et autres actifs aux États-Unis avant qu’ils ne puissent être en danger d’être gelés par des cours américaines.

Le gouvernement Obama fait pression sur le Congrès pour bloquer le passage de cette loi, selon certains représentants d’administration et des aides du congrès, et déjà des pourparlers intenses ont eu lieu ces dernières semaines entre les législateurs et les représentants du Département d’État et du Pentagone, toujours selon le New York Times.

Pour le Comité d’action politique, LaRouche PAC, l’obstruction de l’Arabie Saoudite « est la confirmation que le sang des 2 977 Américains innocents, tués le 11 septembre, est sur leurs mains. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s