Bavures policières, la nécessité d’une réparation

Paru sur Africultures Á 24 ans, Cloé Mehdi, auteure franco-algérienne manie la plume avec dextérité. Son second roman noir Rien ne se perd*révélation de la rentrée et prix Dora Suarez 2017, dissèque la détresse sociale, l’impunité des violences policières. Derrière sa masse de frisottis, Cloé Mehdi est gênée par ce succès qui tombe, selon elle, comme un fléau. Elle écrit depuis l’âge de 11 ans. … Continuer de lire Bavures policières, la nécessité d’une réparation