Les oubliés du square Daviais

Osons la Fraternité

Il pleure dans son coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette peur
Qui pénètre vos coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour son coeur endolori,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison ?
Dans vos coeur qui s’écoeure
Quoi, nulle trahison ?…
Ses pleurs sont sans raison ?

C’est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans peine
vos coeurs ont tant de haine !

D’après le poème de Verlaine

Publicités

Une réflexion sur “Les oubliés du square Daviais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s